Augmentation de la prime depuis l’arrêté du 25 février 2020.
si vous travaillez un dimanche ou un jour férié vous avez droit à une prime   :
10,40 €uros si vous travaillez moins de 3 heures
24,20 €uros si vous travaillez plus de 3 heures
Cette prime doit “apparaître clairement “sur votre fiche de paie sur une ligne dédié et ne doit pas être confondus avec les frais de déplacement.

Attention si vous avez un accord d’entreprise  qui à déjà prévue des indemnités plus conséquentes sur le sujet, il faut donc vous renseigner sur le sujet auprès de vos élus et du patron. A défaut vous pouvez faire un rappel sur trois ans bien sur.

(Voir l’article 7 ter ci dessous )

Le montant ce trouve sur les grilles de salaires lors des accords nationaux.

—————————————————————————————————————————————————————————————————————-Jours fériés travaillés

CONVENTION COLLECTIVE TRANSPORT ROUTIER :

En vigueur étendu
Dernière modification: Modifié par Avenant n° 77 du 13 décembre 1993 étendu par arrêté du 13 avril 1994 JORF 24 avril 1994.

Le travail du jour férié s’entend de 0 heure à 24 heures, le jour férié considéré, à l’exception du temps compris entre 0 heure et 1 h 30 imputable au service de la journée précédente.

a) Cas du personnel justifiant de moins de 6 mois d’ancienneté dans l’entreprise :

Le personnel appelé à travailler pendant une durée inférieure à 3 heures consécutives ou non un jour férié légal, autre que le 1er Mai, bénéficie en sus du salaire d’une indemnité de 38 F au 1er décembre 1993 si la durée du travail est égale ou supérieure à 3 heures consécutives ou non. Cette indemnité ne se cumule pas avec celles déjà versées dans les entreprises au titre du travail effectué les jours fériés.

b) Cas du personnel justifiant d’au moins 6 mois d’ancienneté dans l’entreprise :

1. Sous réserve de satisfaire aux conditions définies au paragraphe a de l’article 7 bis ci-dessus (jours fériés non travaillés), le personnel ouvrier, justifiant d’au moins 6 mois d’ancienneté dans l’entreprise, bénéficie, en sus de sa rémunération normale, d’une indemnité complémentaire chaque fois qu’il travaille l’un des 5 jours fériés légaux fixés en application de ce même article.

2. Pour le calcul de cette indemnité, il est fait application des dispositions légales relatives au paiement du 1er Mai travaillé.

Par ailleurs, le personnel appelé à travailler pendant une durée inférieure à 3 heures consécutives ou non au cours de l’un des 4 jours fériés légaux, non indemnisés au titre des alinéas ci-dessus, bénéficie d’une indemnité forfaitaire de 8 F. Cette indemnité est portée à 20 F si la durée du travail est égale ou supérieure à 3 heures consécutives ou non.

Ces indemnités ne se cumulent pas avec celles déjà versées dans les entreprises au titre du travail effectué un ou plusieurs jours fériés légaux travaillés.

c) Cas du personnel ouvrier ” mensualisé ” :

Le personnel ouvrier justifiant d’au moins 1 année d’ancienneté dans l’entreprise bénéficie, dans les conditions fixées aux alinéas 1 et 2 du paragraphe b ci-dessus, d’une indemnité pour chaque jour férié légal travaillé (en sus du 1er Mai).