En raison de la hausse des prix, le salaire minimum légal devrait augmenter d’un peu plus de 2 % le 1 er  août et passer la barre des 11 euros brut de l’heure. Ce sera sa troisième hausse depuis le début de l’année.

L’augmentation du SMIC au 1er août va de nouveau impacter fortement les minima de branche. Après la revalorisation du 1er mai, le ministère du Travail avait dénombré 146 branches démarrant sous le SMIC sur le total de 171 couvrant plus de 5.000 salariés, soit 85 %. Ce nombre est descendu à 112, correspondant à 65 % le 1er juillet . Il va donc remonter.

Le gouvernement a annoncé son intention de renforcer sa pression sur les branches en la matière dans le cadre du projet de loi sur le pouvoir d’achat, avec une menace de fusion des branches récalcitrantes. Sachant qu’elle se concentrera uniquement sur les plus mauvais élèves, « dont les minima sont inférieurs au SMIC sur une longue période, supérieure à un an ».

Seul les coefficient 150 M seront au dessus des 11 heures, alors que vont faire les partenaires sociaux  cet été à part se dorer la pilule en vacances  et revenir fin septembre dire que c’est honteux d’être sous le smic….

Quand les salariés voteront SUD dans les CSE ils feront trembler ces entités de l’après guerre qui cumulent des subventions politique afin de courber l’échine devant le patronat et le gouvernement.

SUD-Solidaires Route