Dans le contexte géopolitique actuel, on assiste à une recrudescence des vols de gazole.

Une nuit de la semaine dernière, deux chauffeurs-livreurs de la même entreprise qui passaient la nuit sur l’aire d’Ambrussum (A9) ont été aspergés de gaz lacrymogène à l’intérieur de leur cabine de conduite, rapporte notre confrère le Midi Libre.

Ce n’est qu’en se réveillant au petit matin pour reprendre la route qu’ils auraient constaté le siphonnage de leurs réservoirs. Le préjudice de vol global de 1 500 l s’élève à environ 3 000 euros au cours actuel. Un montant non couvert par l’assurance !  MF

 

 

 Reproduction autorisée avec mention Routiers.com