Un agriculteur mayennais dénonce une conductrice de poids-lourd qui s’est arrêtée sur son exploitation pour se soulager. Cette Sarthoise, licenciée le 21 avril, explique avoir fait ses besoins au bord du champ. L’exploitant mayennais lui, affirme qu’elle a fait cela dans la cour de sa ferme.

Une conductrice sarthoise de poids-lourd a été licenciée le 21 avril pour avoir fait la grosse commission dans un champ des Coëvrons, en Mayenne. C’est la mésaventure de Virginie C. Elle a été dénoncée par l’agriculteur mayennais à qui appartient l’exploitation. Préférant rester anonyme, il ne donne pas tout à fait la même version que la conductrice.

Début avril, Virginie C. vient récupérer une pelleteuse chez l’agriculteur. Elle gare son camion dans la cour et avant de repartir vers la Sarthe, elle explique, s’arrêter un peu plus loin, au bord du champ, pour soulager une envie pressante. Pas le choix d’après elle, à cause de la crise sanitaire, tout est fermé et elle n’a pas le droit de demander aux clients d’emprunter leurs toilettes.

Le problème selon l’agriculteur, c’est que Virginie C. aurait fait ses besoins directement dans la cour. “Elle s’est garée dans la cour, moi je suis parti voir mes bêtes et quand je suis revenu, à l’emplacement de la porte avant-gauche du semi-remorque, elle avait fait sa grosse commission. Dans la cour, à deux mètres des bâtiments“, décrit-il.

Il prévient l’employeur de la conductrice pour que quelqu’un vienne nettoyer, il envoie même des photos des excréments. Finalement, personne ne vient, et l’agriculteur se retrouve à devoir nettoyer lui-même.

Le patron le rappelle, lui explique que cette employée a déjà fait plusieurs fautes, et qu’elle va donc être licenciée. “C’est un peu abusif, mais cela ne nous regarde pas, ce n’est pas notre problème“, estime l’agriculteur mayennais. De son côté, la conductrice sarthoise, licenciée, a elle, déjà saisi le Conseil de prud’hommes pour “licenciement abusif“.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/une-conductrice-de-camion-licenciee-pour-s-etre-soulagee-dans-un-champ-mayennais-l-agriculteur-s-1619448234