« Il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation », a annoncé le Premier ministre. Mais les longs déplacements « ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel ».

Les déplacements sans attestation seront autorisés dans un rayon de 100 kilomètres du domicile, a déclaré Edouard Philippe lors de la présentation du plan de déconfinement. (JPDN / SIPA)

Le Premier ministre a annoncé ce mardi 28 avril qu’il serait possible de circuler sans attestation à partir du 11 mai, sauf « pour les déplacements à plus de 100 km du domicile, qui ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel ».

« Il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation » sauf pour des longs déplacements, a déclaré Edouard Philippe lors de la présentation du plan de déconfinement à l’Assemblée nationale.

Les incertitudes sur les chaînes de contamination « doivent inciter tous les Français à la plus grande discipline » d’ici au 11 mai et « à lutter contre les risques de relâchement que nous sentons monter dans le pays », a ajouté le Premier ministre. « Un peu trop d’insouciance et c’est l’épidémie qui repart. Un peu trop de prudence et c’est l’ensemble du pays qui s’enfonce », a-t-il affirmé, en résumant : « C’est une ligne de crête délicate qu’il faut suivre. »

Les rassemblements organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés seront par ailleurs « limités à 10 personnes » à partir du 11 mai.