l’IRU,  regroupés au niveau international veulent que les routiers soient mis sur le bitume pour satisfaire le capitalisme qui les nourrit par l’argent, « laissant croire » qu’ils intéresseraient aux conditions de travail des chauffeurs routiers, chosent qui ne les préoccupent pas d’habitude sinon en temps normal nous ne  serions pas des esclaves de la route au SMIC avec de nombreux voyous dans leur rang.

Quand à l’ITF qui est supposé amélioré les conditions de travail s’acoquine avec l’IRU pour un communiqué  ne servant pas la cause des salariés du transports routiers mais son contraire.

Un message commun comme les font nos politiques :

C’est un message déguisé en faite , considérer le transports routier comme « essentiel » c’est rendre obligatoire le travail pour les chauffeurs routiers ( la première revendication ) et prétendre qu’il faut des conditions de travail adaptées ce n’est pas « imposer des conditions de réceptions et de travail adéquate« , en bref ils demandent aux gouvernement de forcer les chauffeurs à aller au travail et de penser en second lieu aux conditions de travail parce-que nous savons tous que les clients et la restauration ne respectent et ne respecteront pas les chauffeurs pour autant du moment que cela aura un coût financier pour eux.

L’IRU demandent aux gouvernement de faire travailler coût que coût les chauffeurs sur le champ et l’ITF  demande gentiment des conditions de travail qui ne seront pas  pris en compte .

Bilan, les patrons auront ce qu’ils veulent au plus vite et les chauffeurs n’auront jamais de conditions de travail sécurisé et respectueux de la personne.

—————-

Ils ne méritent que la paralysie du transport routiers des la fin du confinement pour satisfaire nos demandes récurrentes de prise en considération économique et de conditions de travail, qui sont bafoués depuis vingt ans.

SUD-Solidaires route

définition:

L’IRU est l’organisation mondiale du transport routier qui défend les intérêts des transporteurs routiers dans le but d’assurer la croissance économique et la prospérité.

adresse : 16, chemin de la Voie-Creuse, B.P.44 CH-1211 Genève 20 Suisse

ITF / La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) est une fédération démocratique dirigée par ses affiliés, reconnue comme la plus grande organisation mondiale du secteur des transports.

 ——————————————————

L’article: L’IRU et l’ITF appellent les gouvernements à considérer le transport routier comme essentiel

Reconnaître le rôle des conducteurs

L’Union internationale des transports routiers (IRU) et la Fédération internationale des travailleurs des transports (ITF) ont publié hier une déclaration commune appelant les gouvernements de chaque pays européen à considérer le transport routier comme un élément essentiel de l’économie.
« Le rôle du transport routier pour assurer la viabilité et la continuité économiques est essentiel et devrait être reconnu comme tel au niveau national et international par des actions concrètes qui soutiennent le succès actuel et futur de l’industrie » ont déclaré les deux organismes internationaux représentant les transporteurs et les conducteurs routiers.
La déclaration énonce les principales demandes de l’industrie du transport routier et appelle à une action immédiate pour reconnaître les contributions importantes à la société des travailleurs et des entreprises du transport routier, ainsi que le rôle vital de l’industrie pour répondre à la crise actuelle des coronavirus et la surmonter.

Parmi les mesures demandées :

  • Désigner le transport routier comme service clé
  • Reconnaître le rôle vital des conducteurs de camions et de cars
  • Traiter et protéger les travailleurs des transports comme des travailleurs clés
  • Garantir la sécurité et le bien-être des conducteurs grâce à une logistique transfrontalière
  • Offrir un soutien gouvernemental prioritaire aux petites et moyennes entreprises (PME) du transport routier
  • Exiger un traitement et des conditions de travail respectueux des conducteurs par les clients, les expéditeurs et les autres autorités

L’IRU et l’ITF vont plus loin en exhortant les organismes nationaux, régionaux et internationaux « à planifier à l’avance et à fournir une assistance financière à l’industrie du transport routier, en particulier aux PME, afin de soutenir la continuité et la résilience de la mobilité et des chaînes d’approvisionnement. »

Umberto de Pretto, secrétaire général de l’IRU
La pandémie de Covid-19 a braqué les projecteurs sur le transport routier montrant une fois de plus le rôle indispensable des entreprises de transport routier et de leurs travailleurs dans la circulation des biens essentiels. Le soutien à la continuité et à la résilience des chaînes d’approvisionnement et de mobilité, et la désignation du transport routier en tant que service clé doivent être privilégiés par les gouvernements et les organismes internationaux pour faciliter la réponse et la reprise après cette crise. »
Stephen Cotton, secrétaire général de l’ITF
Les chauffeurs sont le facteur le plus important pour faire avancer l’industrie du transport routier. Collectivement, l’IRU et l’ITF exhortent les gouvernements à reconnaître les conducteurs comme des travailleurs clés et à leur accorder les mêmes protections que les autres travailleurs des services vitaux lors de la réponse de Covid-19. La protection de la viabilité des entreprises et de la santé, des revenus et des emplois des conducteurs est fondamentale pour surmonter la pandémie. »

https://trm24.fr/liru-et-litf-appellent-les-gouvernements-a-considerer-le-transport-routier-comme-essentiel/