Pour ma part…

Ce soir c’est la fête …. je dirais ENFIN…. le précieux sésame que nous attendions tous avec impatience a été ”étendu”…Quid du prochain accord qui verra le jour aux termes des prochaines NAO nationales ? Devrons nous attendre encore un an pour en profiter? Ne rêvons pas, cette aumône ne nous rendra pas millionnaire, elle sera à peine visible …Pour ma part, elle est la triste réalité d’une profession qui s’enorgueilli  d’avoir des professionnels pour les rémunérer comme des misérables ….  

Info TRM24   

L’arrêté du 19 avril 2019 portant extension d’un avenant à la convention collective nationale des transports routiers et des activités auxiliaires du transport relatif aux rémunérations est enfin publié ce 25 avril au Journal Officiel. Les organisations syndicales avaient jugé scandaleux que s’ouvrent les Négociations Annuelles Obligatoires 2019 sans que les hausses salariales de 2018 négociées ne soient applicables.

Pour rappel, les partenaires sociaux du transport routier réunis en négociations annuelles obligatoires (NAO) s’étaient mis d’accord le 6 mars 2018 sur une revalorisation salariale de 1,5% en linéaire. Les entreprises de transport adhérentes aux organisations signataires avaient pu appliquer ses hausses des rémunérations contrairement à celles non adhérentes, comme le prévoit la loi. Reste à savoir si les entreprises qui n’auront pas appliquées ces hausses salariales rattraperont la différence sur les paies 2018.

Les organisations syndicales avaient dénoncé en début d’année le fait que cet arrêté d’extension des accords de hausses salariales de 2018 ne soit toujours pas publié. Le ministère avait répondu : « c’est à cause de l’accord du 4 octobre qui risquerait de faire jurisprudence s’il était appliqué. Car les ordonnances stipulaient bien que les salaires devaient être négociés au sein même des entreprises. »

Les NAO 2019 sont pour l’heure dans l’impasse. Deux réunions n’ont toujours rien donné, aucun accord n’a été conclu. TLF s’est démarquée de sa consoeur la FNTR dans les propositions d’augmentations des salaires dans le transport routier de marchandises. La première fédération n’a proposé aujourd’hui aucune hausse alors que la seconde a proposé une augmentation de 1,6% en linéaire. Seule l’OTRE a fait une offre le plus haute : +1,8%. Les syndicats maintiennent leur demande de 2,2% de hausse salariale. Les partenaires sociaux doivent se revoir le 7 mai prochain.