C’est reparti , les “voyous” autrement dit en général des patrons qui induisent les salariés dans l’erreur et le mensonge repartent en campagne lors de ces élections CSE contre notre mode de syndicalisme .

En fait quand “SUD” arrive dans une entreprise les patrons perdent la tête car habitué à avoir lés élus dans la poche ( syndiqué ou pas d’ailleurs) pour diminuer les droits des salariés  avec des contreparties; une repas par ci, un déjeuner par là, un poste de formateur pour 100 euros brut etc……..; ces patrons enfin DIRECTEUR de plus en plus  paniqués se mettent à dénigrer SUD en affolant les salariés et en racontant des sornettes.

Depuis 2003 notre syndicat a été rabaisser par de nombreux patrons qui nous traités de tout même de terroristes, or SUD n’a jamais fait fermer une société , n’a jamais cautionné la perte d’emploi et que aucun procès n’a été tenter sur ces sujets devant des tribunaux, preuve que la peur de SUD les faits se chier dessus.

Ce qu’ils n’aiment pas :

  • C’est la dénonciation des abus des employeurs sur les comptes trafiqués de la société
  • C’est le franc parlé de nos représentants 
  • C’est de dire que les élus sont des prostituées dans 50% des cas voir plus
  • C’est d’informer de leurs droits les salariés sans distinction d’appartenance syndicale
  • C’est d’informer les non syndiqués de leur droit
  • C’est de dénoncer et résister devant les mensonges  chroniques de l’employeur
  • C’est d’afficher des fiches de paies sur les tableaux d’affichages
  • C’est de propager les informations juridiques par les emails aux salariés
  • C’est dire que 1/4 des DIRECTEURS d’AGENCE  sont souvent ignorant des lois et très compétent dans la démonstration de faire le trottoir pour le patronat, le patron a le mérite de défendre sa société mais le Directeur lui sent continuellement mauvais, il va de soit que certains directeur sont le contraire de cela fort heureusement  .
  • Que nous dissions que les Avocats et DRH  desservent souvent les intérêts des employeurs qui raclent, en maintenant les litiges qui peuvent se régler à l’amiable.
  • Dire ce que les autres n’osent pas dires par déontologie entre mafieux patronaux et syndicalistes.

Résultats :  Sur l’année 2018-2019  nous avons présentés dans 25 sociétés de transport des listes aux élections au plan national et dans une seule nous n’avons pas eu les 10% de représentativité , dans tous les autres cas nous avons progressé et faits des élus aux élections  avec la nomination des délégués syndicaux.

Conséquence de la pratique patronale: Les salariés qui en ont ras le bol des mensonges votent SUD au 1er Tour des élections et nous progressons chaque année face aux syndicats qui collaborent, le droit de parole reprend le dessus et les patrons se méfient , se calme un peu après les élections des salariés qui pourraient nous rejoindre.

Rien que le nom “SUD” irrite les patrons , c’est bien qu’ils ont quelques chose à ce reprocher. 

VOTER SUD-SOLIDAIRES ROUTE