Compte tenue des “douches payantes”dans les “stations  et les Routiers”, ce cas peut être utile en cas d’accident.

Un routier macédonien, résident espagnol de 38 ans, a perdu son œil dans un hôtel à Lyon en 2011. Ayant perdu son emploi de chauffeur routier international à cause de ce handicap, il a obtenu cet été 412 000 euros de dommages et intérêts en faisant condamner l’hôtel où s’est produit son accident (ainsi que son assureur). En 2011, il était en route vers Paris lors d’un voyage d’agrément quand le pommeau de la douche a été violemment propulsé sur son œil droit du fait de la pression de l’eau. Des experts ont jugé son récit compatible avec sa blessure. Notre confrère sudouest.fr nous apprend que le tribunal de grande instance de Paris avait débouté le plaignant en 2016, mais que la cour d’appel a au contraire pointé des « présomptions suffisamment graves, précises et concordantes, de nature à établir l’existence d’un manquement fautif de la part de l’hôtelier, qui n’a pas apporté la preuve d’un dispositif de sécurité efficace concernant les installations de douche ». – MF

  Routiers.com

http://www.routiers.com