La centrale syndicale appelle à une “journée d’action et de grève” à la rentrée, pour protester contre la réforme du code du travail.