ETONNANT, le fait de rapporter des faits réel et de dénoncer la politique gouvernementale en matière de migrants puisse irriter au plus profond des syndicalistes plus particulièrement une personne arrivé depuis peu qui a pris le contrôle d’une structures avignonnaise pour faire le contraire d’une politique syndicale de la défense des salariés, d’abord incompétent en la matière dans sa propre collectivité territoriale, perte adhérents depuis sa nomination  , il n’obéit a aucune hiérarchie  au sein de son syndicat .

Cette personne utilise la quasi totalité des heures de décharges de sa section et de son syndicat  qui lui sont  attribués pour faire des actions autres que professionnelle, notamment dans une union syndicale etc…….

Constatant que intellectuellement  il n’est pas fini et loin de l’être , il satisfait amplement ceux qui le suivent par intérêt altermondialiste et qui laissent  le droit sociale des travailleurs être démantelé petit à petit, en fait la priorité des voyous qui le suivent  n’est pas du tout identique à celle de SUD-Solidaires Route qui  constate les conditions de travail des chauffeurs routiers de la région du Havre qui se détériore de mois en mois.

Au niveau national, après qu’il ait fait quelques courbettes et voir pire , la censure suit puisque un courrier non officiel, sans nom et sans signature nous demande d’éviter le sujet des “MIGRANTS” par respect de ces gens manipulés, du coup il  faut éviter de parler des malheurs des chauffeurs ROUTIERS sur un site totalement dédié à la vie des routiers et contrairement à cette union syndicale  qui est en constante progression .

En gros, on nous demande de nous censuré nous même parce qu’un bourrin de fonctionnaire  syndiqué à l’abri de l’emploie contrairement à nos routiers  qui ne respecte personne  est irrité,  Ils vont cette bande de charlot jusqu’à  traiter SUD-Solidaires Route  de “FASCISTE” dans leurs échange d’email.

Fascisme — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fascisme

 

Le fascisme est un système politique autoritaire qui associe populisme, nationalisme et totalitarisme au nom d’un idéal collectif suprême. À la fois …

SUD-Solidaires Route dénonce ce syndicalisme à l’ancienne qui pour éloigner ceux qui gène des intérêts personnels , les  accusés de sorcellerie, des demeurés sont infiltrés dans nos rang et faute de nettoyage  ce qui est décevant, nous constatons que beaucoup utilisent  le syndicat pour des fins uniquement personnel et non plus collectifs.

SUD-Solidaires Route présente ces excuse aux migrants si nous les avons froissés , il va de soit que nous ne cautionneront jamais la politique actuelle gouvernementale,européenne et internationale qui les mets dans cette situation précaire, en dénonçant les résultat de cela sur notre site , nous recherchons à heurté l’opinion publique pour qu’il mette la pression sur nos politiques car l’histoire continue chaque jours mais plus personnes en parle, car ce n’est pas la préoccupations de notre syndicaliste sité au dessus  pourrit qui lui va partir deux mois en vacances comme ces acolytes et qui ne sera plus joignable comme d’accoutumé alors que des chauffeurs routiers seront agressés et stressés.

Honte à ces syndicalistes et ceux qui les cautionnent.

Nous avons très bien que les patrons voyous attendent que ces Migrants soit formés pour être exploités, mais que surtout ce soit l’Etat qui paient les formations PL et non les entreprise des transports. ADAGE: Le malheur des uns fait le bonheur des autres

SUD-Solidaires Route ira jusqu’en justice si des menacent sont encore faites sur ce sujet ou des dénigrement persiste.

Notre avocat:  

Maître FRANC

Barreau d’Avignon

Nos diffusions :

https://www.pagesjaunes.fr/recherche/departement/vaucluse-84/journalistes-professionnels

————————————————————————————————————————————————————————————————————————

Calais : nouveau barrage nocturne de migrants sur l’A16

Un barrage de branchages a de nouveau été érigé dans la nuit de jeudi à vendredi sur l’A16 à Calais par des migrants voulant stopper les camions pour s’y cacher, le troisième en une dizaine de jours.

Par AFP 

Cette nuit a été installé par des migrants un barrage constitué de branchages et de gravats sur l’A16 à hauteur de l’échangeur 47“, a indiqué un porte-parole de la préfecture du Pas-de-Calais à l’AFP. “Le barrage a été rapidement retiré par les policiers et il n’y a eu aucune perturbation du trafic, aucune interpellation“, a-t-il ajouté.

Selon une source policière, plusieurs “dizaines de migrants organisés” ont participé à cette tentative. Pour les CRS, a précisé cette source, “cela a été le même type d’intervention qu’il y a une dizaine de jours“, fin mai, lors du premier barrage artisanal depuis le démantèlement de la “Jungle” en octobre dernier.

“Situation tendue”

Dans la nuit du 31 mai au 1er juin, un nouveau barrage, enflammé cette fois-ci, avait été installé. “La situation est certes un peu plus tendue depuis quelques semaines. Mais ce ne sont pas d’aussi gros barrages que pendant la +Jungle+, ce ne sont pas des troncs d’arbre mais des branchages“, a relativisé la source policière.

Selon elle, durant le jour les migrants tentent aussi de monter dans les camions stationnés sur les aires qui leur sont dédiés. Les associations estiment entre 400 et 450 le nombre de migrants présents dans le Calaisis. Elles ont dénoncé le 1er juin des entraves répétées à leur distribution de nourriture et une augmentation des violences policières.