Transport de surgelés : les 10 préconisations de l’UNTF

Pré-refroidir les caisses vides à 0°C est insuffisant pour assurer la conservation des surgelés durant le transport. Descendre à -20°C est excessif. La bonne température se situe à -10°C, défend l’Union nationale du transport frigorifique, tests à l’appui.

Un pré-refroidissement d’une caisse vide à -10° C avant chargement, dans le respect scrupuleux des bonnes pratiques de chargement, est suffisant pour respecter les températures réglementaires de transport de produits surgelés. C’est ce que l’UNTF (Union nationale du transport frigorifique) vient de certifier, tests à l’appui, en association avec le Cemafroid, centre d’expertise de la chaîne du froid.

“De manière empirique, les transporteurs avançaient qu’un pré-refroidissement à -10° C suffit, et c’est d’ailleurs cette température qui est retenue pour la majorité des opérations”, explique Fabien Legeay, de l’UNTF. “Cette donnée demandait toutefois à être objectivée afin de garantir que ce qui se pratique répond bien aux exigences réglementaires. Et ce d’autant que les demandes des chargeurs tendaient progressivement à dériver sur du -20° C”.

D’autres pré-requis liés au chargement et au transport

Si les tests effectués ont donc validé le pré-refroidissement à -10° C, ils ont mis en lumière la nécessité de considérer en parallèle d’autres paramètres liés au chargement et au transport. L’UNTF a listé en dix points ces prérequis à respecter par les deux parties, qui vont de la température des marchandises lors de leur mise à disposition à la circulation de l’air dans le véhicule. Ils seront intégrés au guide de bonnes pratiques d’hygiène du transport sous température dirigée, en cours de validation par la DGCCRF.

http://www.wk-transport-logistique.fr