La peur des migrants à Calais atteint le groupe XPO Logistics

Un conducteur de XPO Logistics a subi une agression inquiétante dans la nuit du 6 octobre 2015. Selon le syndicat maison Force Ouvrière, il serait tombé dans “un guet-apens” tendu par des migrants.

Troy Cooper va se frotter à son premier dossier “made in France”. Le nouveau patron (américain) de XPO Logistics Europe, qui a pris le relais d’Hervé Montjotin, congédié en septembre 2015, entre au contact des réalités politiques et sociales européennes. Celle des migrants en l’occurrence, qui a récemment fait basculer XPO Logistics dans l’actualité qui touche de plein fouet les transporteurs routiers.

Un véritable guet-apens

Dans la nuit du 6 octobre 2015, le conducteur Marc Lenza, rattaché à l’agence de Marck (en Calaisis), serait tombé “dans un véritable guet-apens”, organisé par des migrants réfugiés à Calais, selon le syndicat FO. “Ceux-ci ont jeté des barrières et autres sur la chaussée afin d’obliger Marc à stopper son camion. Profitant de cet arrêt, plusieurs migrants sont montés dans la remorque le temps que Marc débarrasse la chaussée”, indique Thierry Trupin, délégué syndical central (FO), chez XPO TND Nord, dans une lettre adressée au directeur de cette agence. “Voyant que les portes de la remorque étaient ouvertes, il a découvert les migrants et leur a demandé de descendre. Plusieurs d’entre eux l’ont alors roué alors de coups mais Marc est parvenu à s’en sortir grâce à l’attitude d’un conducteur d’autocar hollandais qui a fait partir les agresseurs à grands coups de klaxon.”

La question du droit de retrait

Selon Thierry Trupin, Marc Lenza reste “choqué”. Le délégué syndical central, appuyé par FO transports et logistique, demande l’organisation d’une réunion extraordinaire du CHSCT “suite à ces faits de violence devenus quotidiens dans la périphérie du port de Calais et du tunnel sous la Manche, avec un manque total de sécurité, surtout la nuit”. Christophe Henry, coordinateur FO chez XPO, demande à Troy Cooper de “prendre immédiatement toutes les mesures nécessaires pour assurer la santé physique et morale de vos salariés”. Il assure avoir demandé aux conducteurs qui se sentaient menacés de faire valoir leur droit de retrait.

‘Ne pas prendre de risque la nuit, même si nous devons déplorer des retards chez nos clients”, dit la FO XPO TND Nord. © DR

TRANSPORT ROUTIER 12/10/2015
http://www.wk-transport-logistique.fr