PRÉLUDE : SUD Solidaires Route dénonce la politique d’excuse et le laxisme nationale fait pour les responsables d’accidents alors que dans cet accident le plus “malheureux” est le chauffeur espagnol qui n’a rien demandé et donc la vie a été mise à rude épreuve ce jour-là.

A force d’excuser tout le monde, l’alcool, la drogue, les téléphones, la cigarette au volant, la fatigue voir même de plus en plus les cinq facteurs combiné ensemble, font la norme presque normale d’un automobiliste que l’on excuse en politique et dans les médias.

Arrêter de sponsorisé la connerie et l’irresponsabilité, il y a des victimes innocentes en face dont tout le monde oubli leurs vies fracassées à cause d’une politique générale qui dit devant les tribunaux que “tuer en voiture n’est qu’un accident” pas “un crime”.

En fait si les fautifs devaient tous être condamnée à de la prison ferme il n’y aurait pas assez de prison en France et le coût de gestion serait désastreux, donc on privilégie une politique moraliste mais avant toute économique c’est à dire on met plus personne en prison.

La société est gérée par l’argent donc toute décision politique avant même de parler moral et respect doit satisfaire la stratégie économique d’une nation; La morale et les grands principes ne sont là que pour faire avaler la pilule au peuple qui d’ailleurs n’en demande pas mieux que d’être excusable.

Sauf que l’on va directement devant un mur, ce que les économistes ont compris et également les grandes fortunes de ce monde qui aujourd’hui récupèrent leurs billes avant le clash social qui pourrait être mondial.

—————————————————————————————————————————

MEURTHE-ET-MOSELLE : À CONTRESENS SUR L’A31, IL PERCUTE UN CAMION DE PLEIN FOUET

Un conducteur âgé d’une vingtaine d’années, originaire du nord de la Meurthe-et-Moselle, est mort dans un tragique accident dans la nuit de samedi à dimanche, peu après 5 h 30. Au volant d’une Peugeot 205, il circulait à contresens sur l’autoroute. Signalé une première fois à la hauteur de Fey (57), le malheureux est venu percuter de plein fouet un camion frigorifique immatriculé en Espagne circulant dans le sens Nancy-Metz, à la hauteur de la commune de Cheminot, en Moselle, au point kilométrique 284+800. Sous la violence du choc, l’ensemble routier est allé arracher une quinzaine de glissières de sécurité avant de s’immobiliser en portefeuille sur le terre-plein central.

Les pompiers de Pont-à-Mousson n’ont rien pu faire pour le conducteur de la Peugeot. Des prélèvements, dont les résultats ne sont pas encore connus, ont été effectués. Le routier espagnol quant à lui est sorti indemne de l’accident.

Les policiers de la CRS ont coupé l’autoroute dans le sens Nancy-Metz à la hauteur de l’échangeur de Lesménils (54) et installé une déviation. La circulation a été rétablie sur une seule voie à partir de 9 h 15, pendant que les services remettaient en place de nouvelles glissières de sécurité.

Patrice BERTONCINI
15/02/2015