Des douleurs persistantes dans le dos , les épaules et le bras presque en continue, “l’arthrose du cou” dù au métier de chauffeur routier guette.

L’arthrose du cou entraîne des douleurs dans les épaules et/ou les bras en continue, on peut se soulager avec un massothérapeute qui injecte des anti-inflammatoires dans les zones douloureuse mais il n’y a pas de miracle.

http://www.guide-arthrose.com/localisations-arthrosiques/arthrose-cervicale/

http://www.guide-arthrose.com/localisations-arthrosiques/arthrose-epaule/[->http://www.guide-arthrose.com/localisations-arthrosiques/arthrose-epaule/]

Définition

L’arthrose est provoquée par une usure précoce du cartilage. C’est une maladie chronique qui évolue lentement et insidieusement au cours des années. Elle peut toucher toutes les articulations.

Lorsqu’elle atteint les vertèbres lombaires, l’arthrose entraîne des douleurs lombaires. L’arthrose cervicale, encore appelée cervicarthrose, touche les vertèbres cervicales situées entre les vertèbres C4 et C7.

Symptômes

Les symptômes de l’arthrose cervicale sont des douleurs cervicales chroniques, une raideur du cou et une gêne lors des mouvements du cou et de la tête. Existe également une limitation des mouvements au niveau de la tête et du cou : la limitation des mouvements et les douleurs sont causées par la compression des racines nerveuses, provoquée par le phénomène de l’arthrose.

Le cou devient de plus en plus raide et les mouvements de la tête deviennent peu à peu de plus en plus difficiles à effectuer. Des douleurs provenant du cou irradient vers la nuque, l’épaule ou le bras

Des céphalées (maux de tête) peuvent apparaître ainsi que des sensations d’engourdissements dans les bras, avant bras et parfois la main.

Des vertiges peuvent survenir lorsque les ostéophites, développement de matière osseuse au cours de l’arthrose, compriment les artères vertébrales. Une arthrose peut rester de nombreuses années sans provoquer de symptômes.
Diagnostic

Le diagnostic s’effectue en pratiquant une radio des vertèbres cervicales. La radio peut révéler par exemple un pincement de l’interligne caractéristique de l’arthrose ou la présence d’ostéophytes.

Un scanner ou une IRM sont parfois nécessaires.
—————————————————————————————————————————

Symptômes

Les symptômes vont varier considérablement d’un individu à l’autre. Chez certaines personnes, la maladie ne déclenche aucun signe malgré des radiographies particulièrement inquiétantes, chez d’autres une arthrose légère va entraîner des douleurs et une gêne intense. Les principaux symptômes susceptibles de survenir au cours de l’évolution de la maladie sont:

Une cervicalgie: il s’agit d’une douleur localisée au niveau du cou.

Une douleur au niveau du bras et du cou: on parle en médecine de névralgie cervico-brachiale . Il s’agit d’une manifestation fréquente de l’arthrose cervicale. Elle est provoquée par la compression des racines des nerfs du bras au niveau du rachis cervical.

Une Raideur de la nuque: l’articulation va perdre en mobilité en raison de la dégradation du cartilage.

Traitement médicamenteux

Analgésiques

Le médicament le plus prescrit dans la prise en charge de la douleur arthrotique est l’acétaminophène. L’acétaminophène est particulièrement efficace en cas d’arthrose modérée.

Anti-inflammatoires

Les anti-inflammatoire non stéroïdien ( AINS) comme l’ibuprofen, peuvent réduire les symptômes de douleur et le niveau d’inflammation. L’impact de l’ibuprofen à long terme sur l’évolution de la maladie est controversé. Selon certaines étude le médicament pourrait accélérer la dégradation des cartilages mais ces résultats ne sont pas nets. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens ne sont pas des médicaments anodins et doivent être pris avec précaution. Les risques de complications gastro-intestinales ou cardiaques justifient une surveillance médicale stricte.

Crèmes anti-inflammatoire

En cas de contre-indication pour des raisons de risques gastro-intestinaux, il est possible d’utiliser des crèmes anti-inflammatoires en application topique directement au niveau de la nuque.

Prise en charge paramédicale

Le mode de vie joue un rôle très important dans l’évolution de l’arthrose.

Exercices: des exercices physiques réguliers vont améliorer la régénération des cartilages et freiner l’évolution de l’arthrose. Les exercices de physiothérapie doivent être adaptés par un kinésithérapeute.

Ergonomie: utiliser un oreiller adapté, éviter les positions du cou statique pour une trop longue durée (devant un écran d’ordinateur ou de télévision par exemple).

Chirurgie

Les actes de chirurgies du rachis cervical sont des procédures particulièrement délicates et ne devraient être envisagées qu’en ultime recours et dans les cas d’arthrose sévère. Il est possible de fusionner des vertèbres ou de remplacer les disques par des disques artificiel. Ces procédures ne doivent être pratiquées qu’au sein de centre très spécialisés.