LA CHAPELLE-DE-GUINCHAY
Le chauffeur aurait été sauvé s’il avait porté sa ceinture

L’accident qui a coûté la vie à un chauffeur routier roumain fait toujours l’objet d’investigations pour en déterminer les causes. D’ores et déjà, l’analyse du chronotachygraphe (la boîte noire du camion) n’a pas détecté d’infractions à la conduite : la vitesse était normale, les heures de conduite et de repos respectées.

Les gendarmes du peloton motorisé de Charnay-lèws-Mâcon affirment en tout cas que l’homme âgé de 45 ans aurait été sauvé s’il avait porté sa ceinture de sécurité, normalement obligatoire. « Ils sont assez nombreux à ne pas la porter la nuit », indiquait un des enquêteurs. Adrian Anghelina, domicilié à Seica Mare Sibiv (Roumanie) transportait des grosses bordures de chaussée en béton. Il avait effectué deux chargements dont le premier en Gironde, pour livrer le tout dans le Nord.

Il reste désormais à attendre les résultats des analyses concernant l’alcoolémie et la détection de produits stupéfiants. Également, les expertises pour envisager quelle autre hypothèse seraient retenues entre endormissement, éclatement de pneu, etc.

Article:
http://www.lejsl.com
le 19/11/2014 à 07:00 | Laurent Bollet