Alain Vidalies, de retour comme secrétaire d’Etat aux transports

L’ancien ministre délégué en charge des Relations avec le Parlement revient au gouvernement.

Vidalies est de retour au gouvernement après cinq mois d’absence. Ce natif des Landes, âgé de 63 ans, vient en effet d’être nommé secrétaire d’Etat aux Transports alors qu’il était redevenu député en avril dernier, lors de la constitution du gouvernement Valls I. Auparavant, Alain Vidalies avait été ministre des Relations avec le Parlement dans le gouvernement Ayrault pendant deux ans. Dans Valls II, il remplace Frédéric Cuvillier, qui retourne gérer la mairie de Boulogne sur Mer, et se retrouve désormais rattaché à Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie.

Cet avocat, peu connu du grand public, n’aura pas une tâche facile. Son prédécesseur a dû gérer en deux mois un conflit dur à la SNCF, une grève à la SNCM et plusieurs accidents graves ferroviaires ou aériens. Cet homme réputé taiseux, discret et efficace va donc devoir trouver les mots pour apaiser les partenaires sociaux lors de conflits qui risquent de survenir dans le secteur des transports. Il va aussi devoir gérer l’épineux dossier de l’écotaxe, enterrée mais qui risque de laisser un trou conséquent dans les comptes publics. Et trouver un terrain d’entente avec Ségolène Royal. Son prédécesseur, Frédéric Cuviller, entretenait en effet des relations difficiles avec sa ministre de tutelle.

Mais l’homme a des atouts : sa loyauté vis-à-vis de l’exécutif depuis deux ans est très appréciée à l’Elysée et à Matignon. Il est spécialiste des questions de travail et d’emploi. Et il a aussi fait preuve de diplomatie avec ses ex-collègues députés. Tout n’a pas été facile ces deux dernières années à l’Assemblée nationale, avec un groupe socialiste passablement tumultueux et une quarantaine de frondeurs.

Guillaume de Calignon / Journaliste | Le 26/08
http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique