Mory Ducros : le comité d’entreprise rejette le plan de reprise

Le CE du transporteur de colis a rendu un avis défavorable à l’offre d’Arcole Industries. Mais cet avis n’a pas valeur obligatoire.

Le comité d’entreprise (CE) du transporteur de colis Mory Ducros a rendu jeudi un avis défavorable sur l’offre de reprise d’Arcole Industries qui sera examinée vendredi par le tribunal de commerce, selon plusieurs participants. Cet avis est purement consultatif. Il n’entrave pas la suite de la procédure et l’examen vendredi de l’offre d’Arcole, principal actionnaire du transporteur, par le tribunal de commerce de Pontoise (Val-d’Oise).

Cet avis a été rendu “à l’unanimité”, a précisé un membre du CE à l’issue de la réunion, tenue pendant plus de huit heures dans un hôtel parisien. Jusqu’à quelques heures avant l’ouverture du CE, les syndicats ont renégocié les conditions de l’offre d’Arcole qui prévoit de garder 2 210 salariés, sur plus de 5 000, et relève le supplément d’indemnités de licenciement pour tous ceux qui seront licenciés à 30 millions d’euros (soit 10 000 euros en moyenne par salarié).

Les négociations menées depuis plusieurs jours sous l’égide du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg ont reçu l’aval de quatre syndicats (CFDT, FO, CFTC et CFE-CGC). Cet accord restait encore à formaliser d’ici à l’audience prévue vendredi après-midi au tribunal de commerce. Parti avant la fin du CE, Jean-Louis Demeulenaere, futur président de Mory Ducros si l’offre de reprise d’Arcole est acceptée, s’est dit “confiant” quant à la “viabilité dans les mois à venir” du transporteur de colis en redressement judiciaire. Dans la plupart des sites en grève, les appels à lever les blocages ont été entendus jeudi.

Le Point.fr – Publié le 30/01/2014 à 19:19
Article : http://www.lepoint.fr/