L’une de nos adhérentes a vécue la douloureuse expérience de recevoir de la part de son employeur un “avis de contravention” pour les fêtes de fin d’année.

En effet , un soir très tard elle devait faire sa coupure après avoir traversé la capitale mais manque de chance où compte tenue des aménagements désastreux du réseaux français en la matière , le parking PL était saturé.

N’ayant pas le choix compte tenue des temps de conduite, elle fit comme tout le monde c’est à dire se garer derrière des camions en quinconce qui étaient sur leurs emplacements respectifs.
Entre temps les va et vient de camions se font normalement sur le parking.

A 02 h 02 du matin , à défaut de trouver des voleurs, il semblerait que les représentants de l’€tat ont décidé de verbaliser notre chauffeur entrain de dormir qui ne gênait personne.

Amende forfaitaire 17 €uros / amende Majorée 33 €uros.

Ce n’est plus un métier, c’est une galère de travailler entre des patrons avares et des représentants de l’€tat assoiffés de rentrées d’argent ( Prime au rendement).

Nous savons très bien que l’avenir sera au parking payant car le capitalisme ne prône que ce système, des que tu bouges , tu dois payer.
En fait, les parking traditionnels vont disparaître petit à petit pour implanter les parkings à péage ( gros sous) qui seront gérés par les grands groupes financiers européens.

Alors que cela se met en place et comme d’accoutumé les patrons routiers français regardent avec une décennie de retard le cabotage, les parkings payants sera le prochain racket envers les transporteurs routiers et donc un argumentaire pour baisser les salaires des chauffeurs français pour les dix ans à venir.

Donc il n’y a pas de miracle en €urope juste une stratégie de manipulation des masses afin de leur faire gober des couleuvres, manipulations faites par un petit nombre de financier pour revenir aux conditions de 1840 dénoncées par le docteur Louis-René Villermé (1782-1863) où le peuple français ne pouvait subvenir à ces besoins avec des salaires de survies ; Epoque où les grandes manufactures de l’ère moderne exploitaient les ouvriers.

En attendant nous continuons à être des vaches à lait mais pouvons commencer à réagir dans les urnes que ce soit françaises, européennes , ou dans les entreprises.
EXPRIMEZ-VOUS AVANT D’EN ETRE PRIVE

motif.gif

contravention.gif

ouvrez_la-5.jpg