SUD Solidaires Route s’étonne que ceux qui essaient de nous appauvrir tant sur les grilles de salaires qu’avec leur procédure juridique contre nos heures supplémentaires puissent nous faire croire qu’ils feraient des efforts pour les chauffeurs routiers. Ils veulent des aides ( la récompense)  de l’Etat corrompu pour ne pas avoir déclenché de gréve en décembre au moment des gilets jaune.

SUD dit la vérité

———————————————————————————————————————

 

Article : « GILETS JAUNES »: LE GOUVERNEMENT VA RECEVOIR LES ROUTIERS EN JANVIER

Le gouvernement va recevoir les transporteurs routiers début janvier pour une réunion consacrée aux difficultés rencontrées par les entreprises du secteur, particulièrement éprouvées par le mouvement des « gilets jaunes », a indiqué mercredi le ministère des Transports.

« L’idée est de travailler avec eux sur l’identification des difficultés économiques et opérationnelles rencontrées et les mesures qui peuvent être prises en soutien, à l’instar de ce qui est fait avec d’autres secteurs économiques » comme les commerçants, a précisé un porte-parole à l’AFP.

« Cette réunion permettra également d’aborder la participation de ce secteur professionnel au +grand débat national+ » organisé en janvier et février à la suite du mouvement des « gilets jaunes », a-t-il ajouté.

La ministre des Transports Elisabeth Borne et la secrétaire d’Etat à l’Economie Agnès Pannier-Runacher représenteront le gouvernement, alors que la Fédération nationale des Transports routiers (FNTR) estime à quelque 2 milliards d’euros la perte d’exploitation pour l’ensemble du secteur.

« Certaines entreprises, dont des entreprises de transport, sont sur le point de déposer le bilan », a alerté vendredi dans ses vœux de Noël la déléguée générale de la FNTR, Florence Berthelot.

« Même si cela ne fait plus la une des médias, on aspire à retrouver l’ordre public et une vraie liberté de circuler », a-t-elle ajouté.

L’Organisation des transporteurs routiers européens (Otre) avait de son côté interpellé Mme Borne jeudi, demandant notamment le « versement d’un acompte sur le remboursement (de la) TICPE aux entreprises au titre de l’année 2019 » et la « négociation d’un accord de transition énergétique dans le transport routier ».

https://www.capital.fr/economie-politique