En Flandre, comme dans le reste de la région, des centaines de conducteurs de poids lourds manquent aux entreprises de transport. Première conséquence : certaines ne peuvent grandir, alors que le marché se porte (très) bien.

«  Je suis démuni.  » Cet aveu d’impuissance d’Albert Lecoustre, patron de sa société éponyme hondeghemoise de transport routier, est partagé par de nombreuses entreprises de ce secteur d’activité, dans les Flandres. En cause : une pénurie de chauffeurs poids lourdsqui touche presque toutes les structures.

3 COMMENTAIRES

  • Et oui avec leurs contrats à 186 h ils faut mieux travailler en usine ils veulent pas payer contrat 220 h et ils trouveront des chauffeurs comme nos les anciens mdr

  • Et oui avec leur contrat 152 h voir 186 h ils faut mieux travailler en usine bien fait pour eux ils veulent pas payé voici leurs récolte mdr

  • Et oui bien fait pour eux ils récolte se qu ils ont semer à force de vouloir baissé les salaires moi je rigole ont attend les augmentations. ………

    http://www.lavoixdunord.fr/