Fin du libre échange avec la GB : retour des douanes à craindre

Le Brexit devrait engendrer des coûts supplémentaires pour le transport routier français.

Avec la sortie des Anglais de l’UE fixée au 30 mars 2019, les sociétés du TRM peuvent craindre le retour des douanes, ce qui obligera à embaucher des personnes qualifiées pour effectuer les déclarations import/export. Une délégation FNTR (Fédération nationale des transporteurs routiers) a pris les devants et rencontré la « Task Force 50 » dirigée par Michel Barnier, chargée des négociations avec le Royaume-Uni concernant le Brexit.

La FNTR a sollicité un report de trois ans (à 2022) du retour des douanes entre l’UE et le Royaume-Uni. – MF

  Routiers.com

Mise en ligne le 16/11/2017

Vous aimerez aussi...