Contre les cadeaux aux patrons et la régression sociale : Pacte de responsabilité / quatre syndicats appellent à manifester le 18 mars

Pacte de responsabilité : quatre syndicats appellent à manifester cinq jours avant les municipales

À une semaine de la rencontre avec le patronnat, les syndicats CGT, FO, la FSU et Solidaires ont décidé de faire front commun pour protester contre certaines mesures du Pacte de responsabilité.

Les syndicats voient rouge. La CGT, FO, la FSU et Solidaires, ont appelé vendredi à une journée de manifestation et de grève le 18 mars, cinq jours avant le premier tour des municipales, pour les salaires et l’emploi et contre des mesures du Pacte de responsabilité.

Contre la “logique inacceptable d’austérité”
“Nos organisations considèrent que les annonces liées au Pacte de responsabilité, et en particulier les 50 milliards d’euros d’économies programmées, répondent à une logique inacceptable d’austérité et attaquent inévitablement le financement des services publics, de la protection sociale et de la solidarité nationale”, affirme la communiqué.

Pour les quatre syndicats, “supprimer la cotisation des entreprises à la branche famille conduit de fait à diminuer” le droit à la protection sociale. Ils “s’opposent au transfert du financement de la branche famille des entreprises vers la fiscalité des ménages, y compris par la fiscalité locale”.

En contre-proposition, ils estiment que “la relance de l’emploi passe par un plan socialement utile” et s’accompagne :

“D’investissements industriels, de sécurisation de l’emploi pour les salariés, de création d’emplois de qualité, de relance du pouvoir d’achat et de développement des services publics.”

Première rencontre avec le patronat
Leur appel à la mobilisation intervient une semaine avant la première rencontre entre syndicats et patronat sur le Pacte de responsabilité dont le principe repose sur un allègement des charges des entreprises en échange d’embauches ou d’investissement.

La CFDT, favorable au pacte de responsabilité, a nettement refusé de s’associer à cette initiative. “Je ne fais pas le choix du conservatisme”, avait affirmé son dirigeant Laurent Berger.

La CGT, FO, la FSU et Solidaires avaient déjà fait front commun en 2013 contre la réforme du marché du travail et celle des retraites. Mais la série de manifestations de l’automne dernier sur les retraites avait faiblement mobilisé les salariés.

latribune.fr | 22/02/2014
Article : http://www.latribune.fr/actualites

COMMUNIQUE : à voir

Vous aimerez aussi...