La démission du salarié peut être spontanée même si la Convention collective routier prévoit dans son article 5 un Délai-congé de 1 semaine quelques soit l’ancienneté du salarié.

Cela veut dire que si vous souhaitez démissionner, vous pouvez sur faire LE CHAMP par écrits ou verbalement (avec témoin de préférence) mais l’employeur peut entamer une procédure devant les prud’hommes pour demander des dommages et intérêts à hauteur du « Délai-congé » prévu par la convention collective soit une semaine .

Si vous démissionnez avec un délai de prévenance d’une semaine vous serez dans les règles conformément à la convention collective.

Si votre contrat de travail prévoit une durée plus longue , c’est l’accord conventionnel de la convention collective qui prime .
http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2883.xhtml

le syndicat SUD-Solidaires Route est à disposition de ces adhérents pour plus de détails et pour éviter les pièges de la démission non motivée.