CHAMBERY (73) : La bretelle d’accès à l’A43, un lieu repéré comme accidentogène par Area

CHAMBERY/APRES L’ACCIDENT CHIMIQUE DE JEUDI
La bretelle d’accès à l’A43, un lieu repéré comme accidentogène par Area

Régulièrement, des camions se couchent dans cette bretelle d’accès à l’A43. Située dans le sens Chambéry – Aix-les-Bains, son virage est particulièrement serré et en dévers. Une partie de la route dont la gestion est la charge de la société d’autoroute Area. « En 10 ans, nous avons sensiblement réduit le nombre d’accidents dans cette bretelle. Le dispositif signalétique n’a cessé d’être renforcé (panneaux, rampes avec flashs, limitation à 50 km/h…). Le revêtement a été refait il y a deux ans », explique Thierry Thiebeaud, responsable du PC circulation de l’Area situé à Aiguebelette.

De nouvelles mesures, suite à l’accident de jeudi soir, ne seront pas prises, comme par exemple limiter la vitesse à 30 km/h. « Avec la VRU à 90 km/h, la décélération serait trop brutale. Il faut aussi que les chauffeurs adaptent leur vitesse en fonction de leur chargement. 50 km/h est une vitesse adaptée. »

Cette bretelle est toutefois problématique. Si bien qu’un projet autour d’un réaménagement global autour de la barrière de péage est en cours (avec l’Area, les élus de Chambéry et La Motte-Servolex, et l’État). Des études ont été lancées, des tracés ont été proposés, mais la concrétisation de ces travaux ne se fera sans doute pas avant quelques années.

En attendant, la préfecture –depuis l’accident du 13 avril 2012– est plus que jamais concentrée sur cette relation sensible entre VRU et poids lourds. « Le renforcement des contrôles routiers envers les camions est toujours d’actualité, avec au moins deux contrôles par mois », prévient Marie Baville, directrice de cabinet.

Sans oublier les deux radars discriminants poids lourd aujourd’hui installés, un dans chaque sens de circulation.

Article: http://www.ledauphine.com/savoie
4-10.jpg
3-14.jpg

Vous aimerez aussi...